26 JANVIER : DÉBUT DE LA REFONDATION DE LA RDC. JOSEPH KABILA MAÎTRE D’OUVRAGE

 (Tribune de Christelle Kahij Yav)

Il est de bon aloi que chaque peuple écrive son histoire. Qu’elle soit générale ou immédiate. La nôtre ( nous Congolais), celle immédiate commence en 1997 avec la chute du maréchal dictateur Mobutu. Chassé du pouvoir par le soldat du peuple, Mzee Laurent Désiré Kabila. Porteur du plus grand espoir pour les Congolais, il est lâchement assassiné par des forces obscures occidentales , le 16 janvier 2001. Page noire de l’histoire. C’est dans ces conditions très peu enviables , même pour ceux qui ont fait de la politique leur seconde nature , que Joseph Kabila, frappé par l’assassinat de son père, accède au pouvoir un 26 janvier comme aujourd’hui. Personne ne crut que le 26 janvier était en fait une date historique qui marquait le début de la refondation du Congo. 

Alors que les gosses  d’anciens boss qui ont instauré la dictature avec Mobutu se la coulaient douce en Occident, certains ayant déserté l’université, en préférence des pizzerias, d’autres se livrant à toutes sortes d’ambiance, un jeune homme de 29 venait de prendre la direction du grand Congo, Etat fantomatique que des impérialistes se partageaient déjà sur la table. Actif sur tous les fronts (politique, diplomatique, militaire…)Le Général Major Joseph Kabila a eu à faire bouger toutes les lignes en quelques semaines seulement . Si bien que le pays qui était divisé en 3 administrations et plusieurs armées recouvrit son unité et l’unicité de la gouvernabilité. Le jeune homme à qui personne n’accordait 6 mois a su vaincre tous les aléas d’une cohabitation étrange (1+4) avec des gens (comme adjoints) qui avaient leur propre armée  en pleine capitale. 

Calme comme la colombe mais courageux comme le lion, le Général major Joseph Kabila a défié tous les pronostics des prophètes des malheurs et a doté le pays d’institutions stables et d’une constitution adoptée par consultation référendaire. Puis sont venues les premières élections générales que le pays ait connues. La RDC est donc redevenue un État normalement constitué rémi en ordre de marche. S’en sont suivies les deuxièmes ainsi que les troisièmes élections, ces dernières ayant donné lieu à la toute première Alternance démocratique au pays de Lumbumba. Un événement inédit que le peuple Congolais attendait depuis la création du monde. Cela s’est fait grâce à un homme : Joseph Kabila. 

Avoir réussi ce pari dans un contexte d’une hostilité occidentale très prononcée relève d’un miracle. Oui le miracle politique du siècle qui a attiré tous les regards et qui a fait taire tous les bavards. En attendant que des spécialistes nous disent exactement avec quelle matière Dieu a fait Joseph Kabila, l’homme qui a réussi le plus grand miracle politique du siècle, la nation toute entière lui doit un triple honneur, le maximum de respect. 

#Kabila_Espoir 

Christelle  Kahij  Yav | Twitter: @KahijYav1

Laisser un commentaire